Plus de 300 000 sites internet britanniques vont perdre l’extension .eu !


C’est l’une des conséquences, clairement identifiable du Brexit, pour les entreprises britanniques. Cette décision, a été ainsi communiquée par la Commission Européenne en mars de cette année et semble être sans appel !


En substance, dans la lange de Shakespeare, voilà ce qui est dit :


« As of the withdrawal date, undertakings and organisations that are established in the United Kingdom but not in the EU and natural persons who reside in the United Kingdom will no longer be eligible to register .eu domain names or, if they are .eu registrants, to renew .eu domain names registered before the withdrawal date » (source Commission Européenne)


Le texte intégral de la décision de la Commission Européenne



Dans les faits qu’est-ce-que cela implique ?

Cela implique qu’en date du 30 mars 2019, date officielle de la sortie de la Grande-Bretagne de l’Union Européenne, toutes les entreprises, mais aussi associations, organismes, citoyens britanniques résidants sur le sol anglais perdront, de facto, le droit d’utiliser la terminaison .eu pour tous leurs sites internet. Cela concerne selon le site « theregistrer » plus de 300 000 noms de domaine ! (source du site)


Mais au fait, qu’est ce que le .eu ?

  • Les règles d’attribution de la terminaison .eu d’un site internet sont régies par l’entreprise EURid qui est un acronyme de "European Registry of Internet Domain Names".

  • EURid a été crée en 2003 et a été chargé par l’Union Européenne de l’enregistrement des noms de domaine internet en .eu. La société est basée en Belgique. A ce jour plus de 3, 8 millions de site internet ont leur terminologie en .eu


Ci-dessous le nombre enregistrés en .eu